Catherine Mignot-Masi,
cheminements chromatiques

par Canoline Critiks

Elle révèle la disparition du visible par la couleur. Sa palette lutte avec la figuration et la ligne claire au profit d’un imaginaire débordant, en mouvement guidé par ses sens et ses expériences. 

Catherine Mignot-Masi revendique son inspiration pour les toiles des grands maîtres français et italiens. “Le jeu des dessins et des couleurs de Toulouse Lautrec, le clair-obscur de Caravage, d’Artemisia Gentileschi, la pureté, l’ambiguïté et le génie de Michel Ange…” Pourtant son œuvre à dominante abstraite est totalement personnelle et affirme une forme créatrice identifiable et charismatique.

“J’ai voulu faire du “moi”, une peinture d’émotion qui me corresponde (...) Je me nourris des sensations et des émotions ressenties au cours de mes voyages et de la vie... Toujours émue et attentive aux couleurs, aux formes, aux effets de matières, aux odeurs et à la musique qui rejaillissent par pulsion, dans le mouvement.” 

Sa technique mixte réunit l’acrylique, l’huile, le pastel sec et gras ou encore le fusain. Un savant mélange qui participe à donner forme au sensible et consistance au visible. A la lisière de l’explicite, entre l’apparition et la disparition, des univers harmonieux ou plus tourmentés prennent vie. Son geste maîtrisé laisse exprimer la surprise picturale.

Au cœur de paysages balayés et de corps fragmentés, le regardeur pénètre l’antre qu’il discerne. Les surfaces de création s’arpentent en toute liberté. L’impression de surgissement se révèle comme autant de territoires qui se toisent et se découvrent entre différents temps.  

La mise en abyme entre le passé et le présent provoque une révélation graduelle. 

L'opulence de la couleur et le soin harmonieux porté aux tonalités accentue cette impression de temporalités distinctes.

Les tons se superposent, s’enchevêtrent selon un procédé chromatique éblouissant. Catherine Mignot-Masi est une coloriste affirmée qui a créé sa propre agence de communication spécialisée dans la couleur. 

“La couleur veut dire tant de choses, c’est la vie… Accouplée à d’autres, elle chante ou pleure…” 

Les fragments colorés s’accentuent par des traits plus incisifs, des accidents, failles visibles qui scandent certains aplats. 

“Ce sont les repères de mon imaginaire qui en guident inconsciemment la lecture. Le spectateur pourra y ressentir de l’émotion… Inspiré par sa propre histoire.” 

Entre ces interstices affirmés, les variations se lient, se libèrent avec intensité et se magnifient par un halo de lumière, le reflet illuminé d’un espace nuancé intégré dans la profondeur.

Si la dominante abstraite de ses peintures ne se discute pas, certains éléments figurés se détachent davantage dans ses dessins. Sur le papier, l’artiste explore à ce titre la puissance suggestive des mains. Tendre, passionnée, laborieuse ou encore créative, la main offre un second langage à l’interprétation de la posture. Cette traduction de la pensée en un geste dicté évoque distinctement la compassion et la tragédie, l’autorité et la caresse ; une somme de liens complexes entre le pouvoir et la séduction. Cette intention souligne la force libératrice, une manière de révéler toutes les forces en présence, les tensions, les déséquilibres.

Catherine Mignot-Masi interroge la création d’identités évolutives, en déplacement, constitutives de la vie. 

« Les choses doivent bouger. Ce qui est figé ne vit pas ou peu… »

Elle peint la conversion d’une réalité par essence indéterminée où les cheminements fortuits et l’indéterminable tracent l’errance de l’imaginaire.

Canoline Critiks